Souvenirs

2013

2012

2008

2006

2005

2004

Administration

Moselle allemande

30septembre au 2 octobre 2013

Vidéo


 

Le voyage en Moselle allemande a compté 21 personnes et s'est très bien passé.  L’hôtel à Trèves où nous avons passé deux nuits était à deux pas de la gare et de la Porta Nigra, célèbres ruines romaine aux portes de cette vieille ville, la plus ancienne d’Allemagne. L’hôtel est si près des ruines que, si nous avions vécu il y a mille ans, on aurait pu entendre les hurlements étranges que Siméon de Syracuse poussait depuis la tour de la Porta Nigra où il se fit emmurer pour y vivre reclus en ermite. Intégrés dans la Porte nous avons vu les restes de l’Église à deux niveaux construite pour honorer l’ermite suite à sa canonisation.
Ensuite, notre guide et interprète, Mme Elke Hermsdorf, un puits d’érudition et de finesse, nous a conduits vers la place du marché, puis dans la cathédrale St-Pierre, inscrite au patrimoine mondial de ‘UNESCO, qui est la plus ancienne d’Allemagne, puis dans la basilique de l’empereur Constantin, ancienne salle de réception de son palais impérial, et enfin dans les thermes impériaux où nous avons circulé dans les soubassements récemment déblayés. Trèves est aussi la ville où est né Karl Marx et sa maison natale abrite un musée que certains d’entre nous ont visité avant ou après le séjour guidé. Constatant l’extrême engouement des touristes chinois pour tout ce qui touche à Karl Marx, la Ville de Trèves a du coup consacré dans son musée municipal installé dans l’ancien couvent St-Siméon, deux étages complets à l’auteur du « Capital » et à son culte.
En soirée, la dégustation de différentes sortes de vins de Moselle, accompagnée de tarte flambée et de steak grillé, a été brillamment commentée par le propriétaire viticulteur et notre guide. Certains d’entre nous en ont profité pour acheter des bouteilles de vendanges tardives.
Le lendemain le trajet en car vers Bernkastel-Kues a débuté sous un brouillard propice au vignoble, mais qui s’est heureusement dissipé peu après ce qui nous a permis d’admirer les coteaux de vignes très pentus qui enserrent la Moselle dans sa succession de méandres. À Kues nous avons visité la chapelle de l’hôpital fondé par l’humaniste du XV° siècle le cardinal Nikolaus Cusanus, natif des lieux, chapelle qui contient une fresque de jugement dernier particulièrement sévère pour les puissants de l’Église. À Bernkastel, après la visite de sa petite place en pente entourée de l’hôtel de ville et de maisons à colombage et celle de l’église St-Michel, nous embarquâmes pour une mini-croisière sur la Moselle où en plus des inévitables vignobles et villages anciens (dont Zeltingen où est née Maria, l’épouse de Daniel Coyaud, et Urzig, village jumelée avec Aloxe-Corton où se trouvent les vignobles du comte Senard Corton, frère d’Isabelle Lafourcade) nous vîmes une écluse accouplée à un barrage alimentant une centrale hydraulique au fil de l’eau, exemple de ces nombreux ouvrages qui équipent la rivière depuis sa canalisation. Débarqués près de Traben-Trarbach et après un déjeuner arrosé pour certains de « federweiss », (moût de raisins partiellement fermenté, vin bourru), nous avons admiré les maisons art-nouveau de Traben-Trarbach qui à la fin du XIX° siècle était après Bordeaux le second plus grand marché du vin en Europe. De loin sur le plateau nous avons aperçu le site du Mont-Royal où en 1687 Louis XIV fit construire la plus grande forteresse d'Europe et qu’il fut obligé de démanteler à la suite du traité de Ryswick mettant fin à la Guerre de Neuf Ans. Continuant en bus jusqu’au château-forteresse d’Eltz nous visitâmes ce château moyenâgeux habité sans interruption par la même famille en compagnie du guide francophone attitré du château qui malheureusement n’était pas à la hauteur de notre guide Mme Elke Hermsdorf. Au retour en direction de Trèves nous avons aperçu du bus un de ces lacs qui remplissent les cratères volcaniques du plateau de l’Eifel. Le traditionnel dîner de gala s’est déroulé dans un restaurant deux étoiles Michelin du quartier viticole d’Olewig à seulement quelques minutes du centre-ville. Seuls dans une des salles modernes du restaurant et servis par un ballet de serveurs stylés, souvent francophones, nous avons parfaitement dégusté un somptueux repas, arrosé de plusieurs sortes de vins de Moselle.

Le lendemain la Ville de Trèves nous a aimablement reçus dans la Grande Salle de l’Hôtel de Ville qui a été aménagée dans le chœur de l’ancienne église du cloître St-Augustin.  Son procureur et conseiller municipal Mr. Thomas Albrecht nous tracé l’historique de la Ville en soulignant les périodes de la présence française (Louis XIV, Révolution et Premier Empire, et après les deux guerres mondiales).
En réponse Jean Baneth au nom du groupe a remercié la municipalité de son accueil et a fait part de notre émerveillement d’avoir pu en si peu de temps traverser les âges rien qu’en parcourant la vieille ville.